banniere professeurs

Professeurs

Marc Amyot

Sciences biologiques

Université de Montréal
C.P. 6128, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) CANADA
H3C 3J7

Téléphone : 514-343-7496
Courriel : m.amyot@umontreal.ca
Lieu d'encadrement : UQTR
Habilitation : Habilitation à codiriger

Résumé
Nous vivons dans un monde dont l’environnement est profondément changé par l’activité de l’être humain. D’une part, nous modifions le territoire et causons des changements du climat. D’autre part, nous relâchons plusieurs substances potentiellement toxiques dans l’environnement à travers nos activités industrielles, agricoles et urbaines. Notre impact sur la planète est si grand qu’on propose de nommer l’époque géologique actuelle l’Anthropocène. Dans ce contexte, nous sommes et serons confrontés à plusieurs défis environnementaux en tant que société.
La présente chaire de recherche du Canada vise à solutionner en partie ces défis en étudiant les interactions complexes entre changements globaux et comportement des contaminants. Par exemple, nous établissons comment la mobilité des contaminants sera affectée par la fonte du pergélisol dans le nord en mutation. En effet, avec le développement minier et industriel du nord, il devient urgent de mieux comprendre comment la fonte du pergélisol causée par les changements du climat mobilisera les contaminants vers des écosystèmes fragiles. Nous étudions le transfert des contaminants dans les réseaux alimentaires en changement et ce, jusqu’à l’être humain, en mettant l’emphase sur les communautés nordiques se nourrissant du fruit de la chasse et de la pêche. Enfin, nous développons des méthodes de remédiation biologique de la contamination des sols dans le nord. Ces méthodes sont basées sur une approche écologique intégrée, en utilisant des produits locaux, dans une perspective d’économie circulaire.
L’ensemble de ces recherches permet aux gestionnaires de l’environnement de prendre des décisions éclairées afin de diminuer le risque posé par les contaminants dans le nord en mutation.


Références
MacMillan, G., C. Girard, J. Chételat, I. Laurion, M. Amyot*. 2015. High Methylmercury in Arctic and Subarctic Ponds is Related to Nutrient Levels in the Warming Eastern Canadian Arctic. Environ. Sci. Technol., DOI: 10.1021/acs.est.5b00763.

Leclerc, M., D. Planas, M. Amyot*. 2015. Relationship between extracellular low molecular weight thiols and mercury species in natural lake periphytic biofilms. Environ. Sci. Technol., DOI: 10.1021/es505952x.

Perron, T., J. Chételat, J. Gunn, B.E. Beisner, M. Amyot*. 2014. Effects of experimental thermocline and oxycline deepening on methylmercury bioaccumulation in a Canadian Shield lake. Environ. Sci. Technol., 48 : 2626-2634.