banniere professeurs

Professeurs

Cornélia Krause

Sciences fondamentales

Université du Québec à Chicoutimi
555, boulevard de l'Université
Chicoutimi (Québec)
Canada G7H 2B1

Téléphone : 418 545-5011 #5295
Courriel : Cornelia_KRAUSE@UQAC.CA
Lieu d'encadrement : UQÀC
Habilitation : Habilitation à diriger

Résumé
Traitements sylvicoles : productivité et qualité du bois de l’épinette noire et du pin gris
Au niveau de la plantation, des déformations au niveau de la tige ont été observées. La proportion des tiges avec une sévère déformation est plus élevée chez le pin gris comparativement à l’épinette noire (Krause et Plourde 2008). Nous avons également noté une réduction du nombre de tiges déformées à mesure que l’âge des plantations augmente. Ces déformations ont été associées avec la présence de bois de compression. Une étroite association a été mise en évidence entre la présence de tiges déformées en plantation et une déficience dans le développement au niveau du système racinaire (Annie Plourde, doctorat 2007, Plourde et al. 2009). De plus, chez l’épinette noire, l’accroissement en hauteur et en volume est très lent durant les premières dix années avant de présenter une tendance exponentielle. En bas âge, le potentiel de croissance des arbres ne s’est pas encore exprimé (Krause et al. 2009). Quant aux éclaircies, le résultat le plus remarquable a trait à la grande variabilité enregistrée dans le gain en croissance radiale à l’intérieur d’un peuplement traité d’épinette noire et de pin gris (Sandy Laplante 2009, Émilie Pamerleau-Couture, maîtrises, Manon Vincent, doctorat) (Krause et al. 2009, soumis, Vincent et al. 2009, soumis). Le dégagement des tiges suite à ce type d’intervention sylvicole entraîne une accélération de la croissance spécialement chez l’épinette noire et chez les individus qui présentaient une faible croissance avant le traitement d’éclaircie. En ce qui concerne la qualité du bois, seulement les individus ayant enregistré une forte augmentation de leur croissance qui ont présenté des valeurs inférieures de densité du bois et de résistance mécanique, après traitement.
La croissance radiale au niveau du système racinaire des arbres
Le développement du système racinaire est l’un de mes principaux axes de recherche qui regroupe peu de chercheurs à l’échelle mondiale. En forêt boréale, nos analyses ont révélé la présence quasi absolue de racines adventives ainsi que l'absence de système racinaire initial chez le sapin baumier et l'épinette noire à l’âge mature (Krause et Morin 1999, 2005). Les systèmes racinaires s’adaptent en permanence aux facteurs exogènes, en développant des racines adventives. Ce système présente aussi une grande sensibilité aux perturbations naturelles, comme les épidémies de la tordeuse des bourgeons de l'épinette (TBE) ou les traitements sylvicoles (Krause et Morin 1995 a, b, 2005, Krause 2006, Vincent et al. 2009). Nous avons de plus en plus d’évidences que l’initiation des racines adventives est en relation étroite avec des périodes défavorables de croissance au niveau de la tige. En effet, durant les années d’initiation des racines adventives, leur croissance en longueur est très rapide (Krause et Morin 2005). Les connaissances au niveau du système racinaire sont importantes dans l’optique d'améliorer la production des plants ligneux.
L’activité cambiale des tiges et des racines de l’épinette noire et du sapin baumier
Depuis 2004, mon équipe de recherche procède à un échantillonnage à toutes les semaines de microcarottes dans les tiges et les racines de ces deux espèces de conifères, dans le but de suivre l’activité cambiale et la xylogenèse d’un cerne de croissance en formation (Thibeault-Martel et al. 2008). D’après nos résultats, l’activité cambiale débute en même temps dans les tiges et les racines et la production maximale de cellules se concrétise un peu plus tard dans les racines, mais durant un court laps de temps. Nous avons aussi suivi de la croissance à l’aide des dendromètres durant une année complète. L’importance de la température et des précipitations, même durant les périodes sans activité cambiale (printemps, automne et hiver), a été mise en évidence par Mme. Audrey Turcotte (Turcotte et al. 2009). De plus, au printemps, l’épinette noire est déjà réhydratée plusieurs semaines avant que la division cellulaire ne soit débutée, ce qui suggère que le facteur limitant pour la réactivation de la zone du cambium ne serait pas l’accès à l’eau, mais plutôt la photopériode.










Références
Krause. C., Rossi, S., Thibeault-Martel, M. and Plourde, P.Y. 2010. Relationships of climate and cell features in stems and roots of black spruce and balsam fir.
Annals of Forest Science, Volume 67, 402-409.


Plourde, A, Krause, C. and Lord, D. 2009. Spatial distribution, architecture, and development of the root system of Pinus banksiana Lamb. in natural and planted stands.
Forest Ecology and Management, Volume 258, 2143-2152.


Vincent, M., Krause, C. and Zhang, S.Y. 2009. Radial growth response of black spruce roots and stems to commercial thinning in the boreal forest.
Forestry, Volume 82, 557-571.

Krause, C., Morin, H. and Plourde, P.Y. 2009. Juvenile growth of black spruce (Picea mariana (Mill.) B.S.P.) stands established during endemic and epidemic attacks by spruce budworm (Choristoneura fumiferana (Clemens)) in the boreal forest of Québec, Canada.
The Forestry Chronicle, Volume 85, 267-276.


Turcotte, A., Morin, H., Krause, C., Deslauriers, A. and Thibeault-Martel, M. 2009. The timing of spring rehydration and its relation with the onset of wood formation in black spruce.
Agricultural and Forest Meteorology, Volume 149, 1403-1409.

Krause, C. and Plourde, P.Y. 2008. Stem deformation in young plantations of black spruce (Picea mariana (Mill.) B.S.P.) and jack pine (Pinus banksiana Lamb.) in the boreal forest of Québec, Canada.
Forest Ecology and Management, Volume 255, no 7, 2213-2224.


Liste des synthèses encadrés en tant que directeur

Titre
Quelle est l’importance de la sylviculture dans le condept de l’aménagement durable des forêts, et change-t-elle entre les forêts tempérées et boréales? (2012)

Auteur
Pamerleau-Couture, Émilie



Titre
Établir les liens entre les paramètres environnementaux et les processus physiologiques qui déterminent la forme (longueur, diamètre, paroi) des cellules trachéidales à l’intérieur des conifères (2007)

Auteur
Vincent, Manon



Titre
Croissance et le développement des systèmes racinaires des conifères Nordiques (2002)

Auteur
Plourde, Annie





Liste des thèses encadrés en tant que directeur

Titre
Impact de six interventions sylvicoles sur la croissance et la qualité du bois de l’épinette noire (PICEA MARIANA) (mILL.) B.S.P. en forêt boréale (2016)

Auteur
Pamerleau-Couture, Émilie



Titre
Impact des éclaircies commerciales sur la croissance et la qualité du bois de l’épinette noire (PICEA MARIANA (MILL.) BSP) en forêt boréale (2011)

Auteur
Vincent, Manon



Titre
Croissance, développement et architecture des structures aériennes et souterraines de pins gris (Pinus banksiana Lamb) en peuplements naturels et plantés. (2007)

Auteur
Plourde, Annie